Rechercher

Comment manger moins de sucre ?

Dernière mise à jour : 15 févr.

Dans les pays développés nous mangeons trop de sucre, ce qui a des effets néfastes sur leur santé. Heureusement, il est possible de se déshabituer du sucre.




Le goût sucré est inné et commun à tous les enfants. Cette appétence s’installe durablement lorsque ceux-ci avalent de façon répétée : gâteaux, bonbons, jus de fruits… Elle est aussi savamment entretenue par les industriels qui ajoutent du sucre dans de nombreux produits, même ceux trouvés au rayon "épicerie salée". La plupart des sucres consommés aujourd’hui sont en effet dissimulés dans des aliments transformés et ultra-transformés qui ne sont généralement pas considérés comme sucrés.


Pourquoi le sucre est nocif


Pour son documentaire et son livre Sugarland, Damon Gameau a consommé pendant 60 jours l’équivalent de 40 cuillères à café de sucre par jour, trouvées seulement dans de la nourriture considérée comme saine et équilibrée. Résultats : en trois semaines, il a développé une stéatose hépatique (un foie gras) ; après deux mois, il avait un prédiabète avec risque accru d’infarctus et 11 cm de tour de taille supplémentaires. Tout cela en ne mangeant pas plus de calories, et moins de graisses qu’avant !

On sait aussi que le sucre favorise caries, hyperactivité, surpoids, obésité, myopie et acné.

Si le sucre engraisse le cerveau et le foie parce qu’il est composé à moitié de fructose (et de glucose pour l’autre moitié). Il apporte des calories mais aucun nutriment intéressant. Et sa part de fructose est métabolisée par le foie comme l’alcool.


Les 4 principes pour se déshabituer du sucre


1. Ne proposez pas tous les jours des petits déjeuners et des goûters contenant un sucre ajouté, quel que soit le sucre ajouté sélectionné.

2. Diminuez progressivement les quantités de sucre ajouté à vos préparations, sans le dire à votre enfant. Diminuer le sucre ajouté, c’est comme diminuer le sel ajouté, il faut y aller pas à pas, pour que le palais s’y habitue.

3. Toutes les formes de sucre présentent des inconvénients différents. Le mieux est donc de les varier plutôt que de rester sur une seule forme de sucre ajouté. N’oubliez pas que c’est la dose qui fait le poison.

4. Remplacez le sucre ajouté par des épices (cannelle, vanille, poivre rouge de Kampot, poivre de Sichuan, fève tonka, cardamome, gingembre, anis étoilé, hibiscus…), des fruits, en sélectionnant une farine au goût prononcé (comme la farine de châtaigne par exemple).


Buvez des eaux aromatisées



À la place des sodas et jus de fruits, essayez l’eau infusée. Il suffit simplement de couper plein de fruits, légumes, feuilles d’herbes aromatiques en gros morceaux, et de les laisser infuser dans une carafe. Puis au bout de quelques heures : vous pouvez servir ! Votre eau a un délicieux goût de menthe / citron / concombre… Sans aucun sucre ajouté. C’est très léger et tout le monde adore.



Se concentrer sur les bienfaits


Moins de petits boutons d’acné, et beaucoup moins de cellulite ! Le sucre a cette propriété inflammatoire qui fait stocker mais aussi favorise les inflammations comme l’acné et l’eczéma.

D’ailleurs, la peau est un organe d’élimination, un peu comme le foie. Donc lorsque l’organisme a besoin d’éliminer quelque chose et que le foie est saturé, cela peut vite se constater sur la peau. Démangeaisons, boutons, rougeurs…

Les fringales du matin et de fin de journée sont aussi beaucoup diminuées. Surtout si vous éliminez le sucre de votre petit déjeuner : céréales spécial K, confiture, croissant, jus d’orange… Là c’est la fringale assurée à 10h !

En réduisant le sucre le matin, vous pourrez manger davantage en termes de quantité (tartines de pain complet, beurre, fruit frais…) et aurez beaucoup plus d’énergie jusqu’à l’heure du déjeuner sans passer par la case fringale.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout